Un guide pour les entreprises qui ne sont pas en conformité avec le RGPD

Facebook
Facebook
LinkedIn
Google+
Google+
https://www.publicisregicom.fr/un-guide-pour-les-entreprises-qui-ne-sont-pas-en-conformite-avec-le-rgpd-2/

Le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) entrera en vigueur le 25 mai. Pourtant, 67% des entreprises françaises estiment qu’elle ne seront pas en conformité avec ce nouveau texte le jour J. La CNIL et Bpifrance se sont associés pour élaborer un guide qui répond aux interrogations de ces entreprises et leur propose un accompagnement adapté.

 

On dénombre près de 4 millions d’entreprises en France. Mais si les plus grandes d’entre elles ont déjà préparé leur mise en conformité avec le RGPD, une majorité de PME et TPE ne seront pas prêtes le 25 mai prochain, estimant que ce nouveau règlement est un obstacle coûteux et difficile à mettre en place. La CNIL et Bpifrance ont alors souhaité rassurer et aider ces entreprises, en publiant un guide pratique pour bien préparer sa mise en conformité.

 

« Avec ce guide, nous voulons montrer aux PME que se mettre en conformité c’est facile, en adoptant simplement de bons réflexes. » explique Isabelle Falque-Pierrotin, Présidente de la CNIL.

 

 Un guide clair et concis

D’une épaisseur de 32 pages, ce guide comprend des fiches thématiques rappelant les grands principes du RGPD, un plan d’action en 4 étapes, des fiches pratiques qui couvrent les principaux fichiers mis en œuvre dans la plupart des TPE et les 6 bons réflexes de la protection des données personnelles. À la fois clair et concis, le but de ce petit guide est de sensibiliser les entreprises sur la simplicité de la démarche.  « Les TPE et les PME, pour lesquelles les données personnelles ne sont pas au cœur de l’activité, n’auront à déployer que des moyens limités. En effet, l’unique critère à prendre en compte est le volume ou la sensibilité des données traitées », précise la CNIL.

« À l’heure où les consommateurs sont de plus en plus soucieux de leurs données personnelles, proposer une relation de confiance à ses collaborateurs, clients, prospects, c’est aussi utile à l’entreprise » estime Isabelle Falque-Pierrotin.

Dans un contexte où Facebook essuie les conséquences du scandale Cambridge Analytica et que la méfiance face à l’exploitation de données personnelles est de plus en plus grande auprès des internautes, 51% des sociétés estiment en effet que la non-conformité face au RGPD peut porter atteinte à leur réputation et créer une baisse de confiance auprès de leurs clients ou partenaires. Plus de 44% estiment qu’être non-conforme au règlement peut entrainer une baisse de revenus.

 

Une chose est sûre, la non-conformité au RGPD peut entrainer de lourdes sanctions à l’encontre de l’entreprise. Les autorités de protection peuvent notamment : prononcer un avertissement ; mettre en demeure l’entreprise ; limiter temporairement ou définitivement un traitement ; suspendre les flux de données ; ordonner de satisfaire aux demandes d’exercice des droits des personnes ; ordonner la rectification, la limitation ou l’effacement des données ; imposer une amende administrative à l’entreprise pouvant s’élever jusqu’à 4% du chiffre d’affaires annuel mondial.

Infographie : Top 3 des Sites e-commerce en France par secteurs d’activités

Publié le 03/08/2018

Lire la suite

La totalité des retailers français utilisent le digital

Publié le 02/08/2018

Ubiq et le Club de la Franchise ont analysé la manière dont les retailers français [...]

Lire la suite

Les nouveaux enjeux du marketing mobile

Publié le 01/08/2018

Les applications mobiles font partie des investissements prioritaires pour les marques en 2018. Ses enjeux [...]

Lire la suite