La France première dans les produits de grande consommation achetés sur internet

Facebook
Facebook
LinkedIn
Google+
Google+
https://www.publicisregicom.fr/la-france-premiere-dans-les-produits-de-grande-consommation-achetes-sur-internet/

L’e-commerce représente 6,6% du marché de la grande consommation en France. Cette croissance est essentiellement portée par les drive, que l’on dénombre à 4421 sur le territoire.

 La France est première dans les produits de grande consommation achetée sur internet en Europe. Avec 6,6% des achats de grande consommation effectués sur le web, l’hexagone se place désormais devant le Royaume-Uni (6,3%). Les derniers chiffres du cabinet Nielsen dévoilés en partenariat avec la Fevad, confirment son essor. La France et le Royaume-Uni restent des moteurs de grande consommation sur le web. Mais si outre-Manche, l’e-commerce s’effectue majoritairement par une livraison à domicile, en France, les consommateurs achètent de l’alimentaire d’abord en drive (8 achats en ligne sur 10), puis en livraison à domicile.

 

Une large croissance du drive

 En mai 2018, 4421 sites de drive ont été recensés par Nielsen TradeDimensions. Parmi eux, 3402 sont des click & drive, des espaces dédiés au drive (avec des pistes pour les véhicules et des bornes de retrait) créés par les commerçants. Aujourd’hui, plus de 90% des hypermarchés (points de vente de plus de 7 500 m²) proposent le drive à leurs clients.

Les plus petits supermarchés (moins de 2000 m²)  quant à eux ne sont toujours que 44% à être équipés en drive. En 2017, ils ont représenté 4,9% des ventes de grande consommation, avec un dynamisme conséquent pour son chiffre d’affaires : +9%, soit 6,05 milliards d’euros fin 2017.

Un foyer sur quatre s’est ainsi rendu au drive au cours de l’année 2017, représentant une progression d’un point en une année, avec une dépense moyenne de 68 euros (contre 43 euros en hypermarché).

 

 

L’Asie, eldorado du e-commerce pour la grande consommation

 En 2025, 70% de la population mondiale achètera des produits alimentaires en ligne. Sur une trentaine de catégories étudiées en Chine, les ventes en ligne progressent de plus de 30% quand les magasins physiques – off line – progressent de +5%. Désormais, le on line représente plus du quart du chiffre d’affaires sur ces marchés. L’exemple sud-coréen est tout aussi emblématique, avec 20% de part de marché pour l’e-commerce. Certaines catégories sont bien au-delà, avec par exemple 81% des ventes de couches réalisées online.

Infographie : Top 3 des Sites e-commerce en France par secteurs d’activités

Publié le 03/08/2018

Lire la suite

La totalité des retailers français utilisent le digital

Publié le 02/08/2018

Ubiq et le Club de la Franchise ont analysé la manière dont les retailers français [...]

Lire la suite

Les nouveaux enjeux du marketing mobile

Publié le 01/08/2018

Les applications mobiles font partie des investissements prioritaires pour les marques en 2018. Ses enjeux [...]

Lire la suite